conditions techniques
L’histoire Après toute une vie consacrée au travail, Monsieur Louis découvre dans le grenier de sa maman récemment disparue, la peluche de ses nuits d’enfance : Isidore. Ce “nours”, comme il dit, a été de nombreuses années le doux confident de ses émotions les plus secrètes. Un jour, la vie les a séparés. Monsieur Louis a été à l’école, s’est marié : “Non ! Pas d’enfant !” Il a travaillé très longtemps, trop longtemps. Isidore, de son côté, a vécu un abandon quasiment naturel qui l’a conduit du coffre à jouets au tiroir d’une vieille armoire au fond du grenier. Il y est resté enfermé pendant cinquante ans, tout seul dans le noir. Cinquante ans… jusqu’à ce fameux matin où Monsieur Louis, occupé à débarrasser la maison familiale devenue vide, a retrouvé l’ami d’enfance. Depuis le jour de leurs retrouvailles, Monsieur Louis a inventé son nouvel art de vivre. Il a vendu la maison, arrêté de travailler et fait ses valises. Le voilà parti à la recherche des « nours » abandonnés. Il recoud les pattes abimées, leur rend la vue, efface les cicatrices de la vie en entretenant avec sa petite colonie voyageuse une relation ludique, drôle et sensible. Le propos… Dans sa quête de peluches abandonnées Monsieur Louis promène ses valises chargées de sens et de souvenirs. La première évoque le toucher. Le foulard qu’il porte autour du cou et que lui a laissé sa maman engage le spectateur sur la voie du tactile et de la douceur. La deuxième valise sollicite la vue. Monsieur Louis a hérité de la boîte d’aquarelles de son papa. Elle lui permet de redonner des couleurs à ses « nours » quand ils ne vont pas bien. Le troisième bagage donne à sentir. Parfum d’enfance, dans la boulangerie de ses grand-parents, odeur d’une photo et du bon vieux temps. Odeur de ces tissus qui sont d’indispensables objets transitionnels. A la fin du spectacle, les « nours » adoptés redeviennent doux, colorés et à nouveau sentent bon… enfin… à la manière des peluches. Plume d’ours est doux comme un bonbon moelleux, de ceux que l’on suce quand on se sent un peu seul, comme un enfant perdu dans son lit et qui a peur du noir.
telecharger les photos
Raymond Fiabane
Accueil Spectacles Plume d'ours G Poucet le veto libraire videos calendrier contact liens